Wednesday, April 29, 2015

Emile Nelligan --- Soir d'Hiver


Soir d'Hiver

Ah! comme la neige a neigé!
Ma vitre est un jardin de givre.
Ah! comme la neige a neigé!
Qu'est-ce que le spasme de vivre
A la douleur que j'ai, que j'ai.

Tous les étangs gisent gelés,
Mon âme est noire! Où-vis-je? où vais-je?
Tous ses espoirs gisent gelés:
Je suis la nouvelle Norvège
D'où les blonds ciels s'en sont allés.

Pleurez, oiseaux de février,
Au sinistre frisson des choses,
Pleurez oiseaux de février,
Pleurez mes pleurs, pleurez mes roses,
Aux branches du genévrier.

Ah! comme la neige a neigé!
Ma vitre est un jardin de givre.
Ah! comme la neige a neigé!
Qu'est-ce que le spasme de vivre
A tout l'ennui que j'ai, que j'ai...




Winter Evening

Ah, how the snow has snowed!
My window is a garden of frost.
Ah, how the snow has snowed!
The brief spasm of life is lost
In the sorrow that I know, that I know!

Here lie the tarns all frozen,
My soul is dark: Where to go? Where stay?
Here lie its hopes all frozen;
I have become a new Norway
And all my pale skies are fallen.

Weep, you birds of deep winter,
The mortal cold hardens and grows.
Weep, you birds of deep winter,
Weep for my tears, weep for my rose,
From the branches of the juniper.

Ah, how the snow has snowed!
My window is a garden of frost.
Ah, how the snow has snowed!
The brief spasm of life is lost
In the void hours that I know, that I know!



No comments:

Post a Comment